PARTAGER


Me Fathi Mouldi a expliqué ce jeudi 22 octobre 2020, lors de son passage dans Forum sport, que la dernière intervention télévisé de Wadie Jary, président de la Fédération tunisienne de football a humilié l’Espérance sportive de Tunis et elle a minimisé le rôle joué par Tarek Bouchamaoui, membre du comité exécutif de la CAF.

«Wadie Jary a menti par omission car il n’a pas voulu reconnaitre le rôle joué par l’équipe juridique de l’EST qui a combattu farouchement pour défendre les intérêts du club lors du litige qui a suivi la finale de la Ligue des champions d’Afrique en 2019… Le communiqué publié par la direction de l’Espérance sportive de Tunis confirme mes dires. Il reconnait le rôle de Tarek Bouchamaoui, le travail de l’équipe juridique et en troisième lieu la solidarité de la FTF avec sa cause juste». 

L’avocat  a parlé aussi d’une situation nuancée concernant la question de la présidence de la CAF et  de la participation au bureau exécutif de cette instance. 

Problème du CS Chebbien: 

Pour l’affaire du CS Chebbien, Me Fathi Mouldi a assuré que le bureau fédéral doit reculer et permettre au CS Chebbien de payer l’amende. 
«Ce qui s’est passé avec le CS Chebbien  a été  vécu il y a quatre ans par Grombalia Sport à cause de problèmes avec la présidence de la FTF. Une intervention a permis d’éviter le pire à l’époque».

L’avocat a expliqué que le bureau fédéral détient les trois pouvoirs: exécutif, législatif et judiciaire. «Ceci est inacceptable», a-t-il estimé. «En saisissant le TAS, le CS Chebbien peut obtenir gain de cause. Mais recourir à cette instance coûte cher à un pays qui souffre d’une crise économique et financière. En plus, il faut prendre en considération la paix sociale. Ce qui s’est passé à la ville de Chebba fait mal au cœur», a-t-il conclu.  

 

 





Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici