PARTAGER

Portland

Des manifestants armés de fusils d’assaut ont brûlé des drapeaux américains et défilé, sans violence malgré la confusion post-électorale, dans les rues de Portland, dans le nord-ouest des États-Unis, dans la nuit de mardi à mercredi.

L’enclave libérale située dans l’Oregon craignait des affrontements armés après des mois de manifestations tendues entre activistes d’extrême gauche, miliciens d’extrême droite et police fédérale.

Phoenix, Arizona

Dix personnes ont été arrêtées en marge de manifestations post-électorales dans la nuit de mercredi à jeudi à Portland, dans l’Oregon, où la gouverneure Kate Brown a fait appel à la Garde nationale pour mettre fin à ce qu’elle a qualifié de « violence généralisée ».

Detroit

Des milliers de partisans de Joe Biden ont défilé mercredi soir à New York, pour demander que « tous les bulletins de vote soient comptés », alors que des supporters de Donald Trump manifestaient à Detroit, dans le Michigan, pour exiger au contraire l’arrêt du dépouillement dans cet Etat-clé.

La manifestation new-yorkaise s’est déroulée dans le calme et a réuni des gens de tous âges, qui ont descendu la 5e Avenue a constaté l’AFP. Dans ce bastion démocrate qu’est New York, les participants étaient des partisans du candidat démocrate Joe Biden, même si aucun ne se risquait à revendiquer la victoire du démocrate à la présidentielle pour l’instant.

Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici