PARTAGER

Joe Biden a promis samedi d’être le président qui unifiera l’Amérique, après quatre années de tumulte et de divisions, célébrant dans sa ville de Wilmington « une victoire convaincante » face à Donald Trump. 

Quelques heures après l’annonce des résultats de l’élection, devant une foule en liesse rassemblée en « drive-in », le démocrate a appelé les Américains à ne plus traiter leurs « opposants comme des ennemis ». 

« Je m’engage à être un président qui rassemble et non pas qui divise », a-t-il lancé lors d’un discours enflammé dans son fief du Delaware. 

Elu à 77 ans président des Etats-Unis, il met fin à une séquence politique inédite qui a secoué l’Amérique et le monde. 

Après quatre jours de suspense tendu, l’ancien vice-président de Barack Obama a franchi le seuil « magique » de 270 grands électeurs. 

Donald Trump, dont le mandat s’achèvera le 20 janvier, n’a, à ce stade, pas reconnu sa défaite. Dans un message épinglé comme « trompeur » par Twitter, il a au contraire continué à revendiquer une victoire qui lui aurait été volée. 

« J’ai largement gagné cette élection », a-t-il martelé en lettres capitales. 

Sans un mot pour son adversaire, Joe Biden a célébré sa « victoire convaincante », tout en tendant la main aux électeurs du président républicain dont il a dit comprendre la « déception ». 

« Voyons-nous, parlons-nous », « donnons nous une chance », a-t-il insisté, sous le son des klaxons enthousiastes. Il est « temps de panser les plaies » du pays et d’en finir avec les « diabolisations ». 

Remerciant la « coalition large et diverse » qui a porté sa candidature, il a rendu hommage aux Afros-Américains, qui ont joué un rôle central dans sa victoire. « Ils me soutiennent toujours, comme je les soutiendrai. »

« J’ai fait campagne pour restaurer l’âme de l’Amérique », a-t-il répété. 
 

Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici